Témoignages

Impressions des participants au sortir du stage « jeûne randonnée » organisé par Jérôme et Valérie Capian (Association « Jeûne Val de Loire ») aux Belles Ruries du 25 avril au 1er mai

Odile :

« Voici une video qui vous permettra de visionner le petit film réalisé pendant notre semaine chez Valérie et Jérome »

Jaouad :

« C’est une expérience extraordinaire et en même temps inexplicable. Je n’ai eu aucune difficulté à jeûner. Je suis arrivé ici pas très enforme et en repars beaucoup mieux : mes idées se sont éclaircies et mes douleurs articulaires ont disparu. Merci. »

Yvette :

« Cette semaine de jeûne a tout bouleversé : j’avais un rapport très difficile au manque, j’étais venu chercher des réponses aux questions que ce rapport me posait. A mon grand étonnement je n’ai pas senti de manque, d’aucune sorte. La notion de « faim » a changé de sens pour moi ; je me sens prête à faire une semaine de jeûne hebdomadaire. Cette expérience était énorme, je suis comblée à tous points de vue. Merci »

Stéphane :

« Cette semaine a été un peu difficile pour moi, il m’est arrivé de râler, mais j’en ressors détoxifié, vide de tout, allégé : j’ai jeûné aussi du travail, je n’ai pas répondu au téléphone, j’ai nettoyé ma boite e-mail et fort bien dormi, toutes choses qui m’ont beaucoup reposé. Le programme était bien équilibré, les randonnées de grande qualité, même si j’aurais aimé parfois un peu plus de silence car j’ai été sensible à la dimension spirituelle de l’expérience. Les organisateurs étaient très complémentaires et le groupe très bienveillant, ce qui m’a bien aidé. »

Anne-Hélène :

« Le choix du lieu était extraordinaire, dans une nature magnifique, ce qui était très adapté pour ce temps de recul. Cette semaine de jeûne a été moins difficile que je ne l’avais craint. Je l’ai vécue très tranquillement, grâce au système du groupe et à la qualité de ce groupe particulier. J’ai fort bien dormi et me suis reposée. J’ai compris aussi la profondeur du mot « entrailles » et tout ce qu’il met en relation aux niveaux physique et émotionnel. J’ai également appris beaucoup de choses pendant les moments d’information donnés par les organisateurs, ce qui m’a bien aidé à aborder ce que je vivais en conscience et en compréhension. Jeûner n’est pas anodin, c’est une expérience globale. Un grand merci pour le professionnalisme et la maîtrise du sujet des organisateurs qui m’ont permis de me sentir en grande confiance et très apaisée. »

Delphine :

« Merci aux organisateurs pour m’avoir permis de vivre cette expérience, merci pour leur disponibilité et pour leurs sourires. Je suis ravie de cette semaine et des rencontres avec les membres du groupe. Ravie aussi de ce que j’ai pu observer en moi pendant cette période de jeûne, en particulier ce regain de vitalité que j’avais perdu depuis longtemps et qui me donne une impression de renaissance. Merci à tous. »

Sophie :

« J’ai eu la surprise de constater qu’il était très facile de ne pas manger, surtout dans la situation de microcosme bienveillant et très sécurisant que les organisateurs ont réussi à créer avec le groupe pendant ces quelques jours de jeûne. J’ai même trouvé que la semaine était courte, au point que l’expression « avoir faim » a totalement changé de sens pour moi. Ce que j’ai appris à travers l’expérience et les informations qui nous ont été transmises parallèlement était passionnant et très utile : je vais sûrement changer mes habitudes alimentaires et suis intéressée par l’idée d’un jour hebdomadaire de jeûne. J’ai en outre beaucoup admiré le professionnalisme et la complémentarité des deux encadrants qui m’ont permis globalement de faire une très belle découverte. Merci. »

Ulrike :

« L’expérience a été très forte pour moi, tant dans l’arrêt de la nourriture qu’au moment de sa reprise. Je sens qu’un processus très profond, en particulier au niveau émotionnel, a été enclenché, et que l’état dans lequel je me trouve aujourd’hui n’est qu’un début de quelque chose qui se passe en moi. J’aurais même aimé jeûner quelques jours de plus, car il m’a semblé que des souvenirs profondément enfouis viennent à peine de se réveiller, donc c’était un peu court. Quelque chose se produit pendant le jeûne, c’est évident. La dimension spirituelle s’impose aussi progressivement. J’ai beaucoup apprécié le soutien du groupe, sa présence et la richesse des échanges. J’ai constaté une fois encore que, finalement, on a toujours besoin des autres pour faire des choses importantes. Les organisateurs également ont apporté beaucoup d’attention à chacun, je me suis sentie à la fois libre et dans une totale sécurité. Le moment était fluide, doux, paisible, et j’ai appris beaucoup de choses très intéressantes. Un grand merci à tout le monde. »

Stéphanie :

« J’ai beaucoup apprécié ce moment de liberté totale, d’absence de contrainte d’aucune sorte, c’était très agréable. Les randonnées étaient magnifiques, et l’hébergement aux Belles Ruries très confortable. Je regrette de devoir en repartir si tôt, j’aurais volontiers continuer quelques jours de plus. J’ai également été très intéressée par les exposés qui nous ont été faits et les films qui nous ont été projetés, et aimé tout particulièrement les petits détails de confort, sécurité, humour ou sagesse dispersés ici et là pour le bonheur de tous. Cette expérience va changer des choses dans ma vie, et j’espère pouvoir en transmettre quelque chose à mes patients. » (Stéphanie est infirmière).

Sophie :

« Chacun éprouve ce qui lui est donné à vivre en fonction de son mode d’existence. Personnellement j’ai une profession qui m’oblige à beaucoup de solitude. Solitude physique (je travaille le plus souvent chez moi) et solitude psychologique (celle du responsable ou du chef d’équipe). Etre à l’intérieur d’un groupe et à égalité avec les autres, autorisée à me laisser portée par lui était totalement nouveau et infiniment reposant. Le fait de pouvoir partager une expérience aussi forte que le jeûne avec d’autres m’a semblé également très enrichissant et très important. J’ai particulièrement apprécié l’esthétique du cadre et la beauté de la nature environnante. Je ne pensais pas être capable de marcher trois heures par jour, surtout sans manger. Je n’ai pas ressenti la faim et s’il m’est arrivé d’avoir une sensation de fatigue j’ai été stupéfaite de la capacité de l’énergie à remonter sans que le corps soit sustenté, uniquement par sa mise en mouvement. Enfin j’ai trouvé très réussie cette alternance de moments vécus et de moments d’information (exposés, films, livres et documents mis à disposition), directement liés à l’expérience en cours. Merci aux organisateurs pour leur professionnalisme et leur attentions aux autres, et aux autres membres du groupe pour leur bienveillance. »

Christine :

« J’ai beaucoup apprécié le fait que les organisateurs ne soient pas seulement des encadrants mais des gens qui ont vécu et continuent de vivre le type d’expérience qu’ils proposent. L’énergie du groupe a totalement bénéficié du fait qu’ils étaient des témoins en ce qu’ils transmettaient quelque chose de vécu. Je suis venue en couple, et nous avons eu avec mon mari besoin de nous retirer parfois dans notre bulle, mais nous avons été nourris par ce que nous avons vécu avec le groupe, et par la bienveillance de tous. J’ai été très aidée par la beauté du cadre, la liberté, et tous les petits détails que les organisateurs ont soigné afin de faire de ce lieu et de ce moment un cadre très rassurant. Quelque chose s’est passé en moi, a « travaillé » dans les deux sens du nettoyage du corps et du domaine des émotions. Pour moi le prochain jeûne sera probablement une retraite car j’ai aussi été très sensible à la dimension spirituelle de cette expérience. »

Cécile :

« Je suis trop émue pour pouvoir conclure. Il est trop tôt pour moi, je me sens trop bousculée, en particulier par le moment de reprise alimentaire qui a fait remonter des choses très enfouies. Merci à tous. »

Marie :

« Cette expérience m’a fait remonter beaucoup d’émotions, mais c’est bon, ça lâche, c’est nécessaire. La bienveillance de l’accueil et du groupe aide aussi à provoquer ce lâcher-prise y compris dans le domaine émotionnel. Je suis allée profondément dans mon corps, j’ai été à l’écoute, jusqu’aux entrailles, ce dont je n’ai pas l’habitude. Avec cette idée de « ventre, deuxième cerveau », il me semble que j’ai beaucoup de choses à découvrir. Mais je dois « digérer » l’expérience avant de pouvoir réellement en parler. J’ai l’impression que c’est le début de quelque chose de très profond. C’est une chance que d’avoir pu vivre ça, avec un encadrement d’une telle qualité, et un groupe de gens si bienveillants. C’était une très belle rencontre, même si je regrette de n’avoir pas eu le temps de rencontrer chacun autant que je l’aurais voulu. Le soutien du groupe a été fondamental. J’ai découvert que j’étais capable de jeûner sans avoir faim du tout, et cette tranquillité vis-à-vis de la nourriture était extraordinaire : elle m’a permis de me rendre compte que c’était possible. Je suis sûre que cette semaine de jeûne va provoquer quelque chose de nouveau dans ma vie. Merci pour ce cadeau aux organisateurs, merci à tous. »

Bertrand :

« Je suis arrivé avec beaucoup d’appréhensions. La semaine de descente alimentaire avait été difficile, et j’étais très fatigué. Et puis j’ai senti que mon énergie remontait. Au point que personnellement j’aurais aimé pouvoir faire plus d’entraînements physiques pour en évacuer une partie. J’ai appris plein de choses à travers cette expérience, et recueilli beaucoup d’informations sur la nutrition, qui est un domaine que je connaissais fort peu. Personnellement, je ne suis pas attiré par le côté spirituel que certains peuvent chercher ou trouver dans cette démarche, j’en retiens surtout l’aspect physique. J’ai apprécié également la qualité du groupe et le savoir-faire des organisateurs. J’ai aimé aussi le fait d’avoir la liberté de m’isoler quand j’en avais envie ou besoin. Je repars avec plein de bonnes résolutions. Vous nous avez tracé la route, à nous d’agir maintenant. Bravo, et merci, c’était formidable. »

Paul :

« Cette expérience a été bien au-delà de mes attentes. Elle a été pour moi à la fois spirituelle (au sens du contact avec la nature) et un choc. Un bon choc qui ébranle. J’ai fait beaucoup d’expériences de toutes sortes dans ma vie, mais je n’ai jamais ressenti un choc comme celui-là. C’est une émotion positive, pleine de prises de conscience, des horizons nouveaux qui s’ouvrent. C’est quelque chose à la fois de très simple et qui ramène à l’essentiel. Je me suis intérieurement recontacté avec un tonus que je n’ai pas ressenti depuis longtemps, même si j’ai eu de grands moments de perte d’énergie. J’ai passé une semaine magnifique, mes « meilleures vacances » depuis fort longtemps. J’ai envie de voir ce qu’elle va maintenant provoquer, et, certainement, je renouvèlerai l’expérience. Je remercie vraiment les organisateurs et tout un chacun, et j’ai envie de conclure par un dicton de ma fabrication : « Rajeunir vient en jeûnant, l’énergie vient en marchant ».